Pierre Lelong, né le 14 mars 1912 à Paris, élu membre de l'Académie le 13 mai 1985 dans la section de mathématiques, est décédé le 12 octobre 2011.

Au cours de sa longue carrière, Pierre Lelong a été successivement professeur à Grenoble, à Lille et à la faculté des Sciences de Paris à partir de 1955. Il a exercé de hautes responsabilités, en particulier comme conseiller technique pour l'éducation nationale et la recherche scientifique auprès du général de Gaulle de 1959 à 1961, puis comme président de la commission de la recherche scientifique du IVe plan de 1962 à 1964.

Son oeuvre scientifique a eu un très grand impact sur l'évolution de l'analyse complexe. À la suite de premiers travaux novateurs sur les fonctions entières de plusieurs variables, Pierre Lelong a introduit en 1942 le concept fondamental de fonction plurisousharmonique. Ces fonctions très souples, également étudiées par Oka au Japon dans le milieu des années 1940, sont les analogues des fonctions convexes dans le domaine complexe. Elles jouent un rôle considérable dans l'analyse complexe contemporaine, par exemple pour obtenir des estimées hilbertiennes sur les solutions des équations de Cauchy-Riemann. Il en découle de puissants résultats d'existence ou de convexité en géométrie analytique, qui ont trouvé des applications aussi bien en géométrie algébrique qu'en théorie des nombres, et de multiples prolongements dans le monde entier avec les travaux de mathématiciens comme Kodaira, Grauert, Hörmander, Bombieri et Siu.

Un autre apport fondamental de Pierre Lelong est l'introduction de la théorie des courants positifs à la fin des années 1950. Ceux-ci fournissent une généralisation très riche des cycles analytiques, et sont maintenant universellement utilisés en théorie des systèmes dynamiques holomorphes. Le nombre densité d'un courant, aujourd'hui connu sous le nom de "nombre de Lelong", généralise ainsi la notion de multiplicité d'une singularité analytique.

Pierre Lelong a été distingué par de nombreux prix scientifiques et a été élevé au rang de commandeur de la légion d'honneur. Il a reçu le titre de Docteur honoris causa de l'université d'Uppsala en 1981. Son influence et celle du séminaire d'analyse qu'il a animé jusqu'au milieu des années 1980 ont fortement contribué à forger l'école française d'analyse et géométrie complexes. Avec lui, c'est le dernier représentant d'une génération de grands mathématiciens français qui s'éteint.

Texte rédigé par la section de Mathématiques de l'Académie
des Sciences et transmis par Jean-Pierre Demailly.

Texte rédigé

Les hommages ci-après témoignent de l'importance que P. Lelong a eue dans les mathématiques et de son influence scientifique. Le lecteur pourra aussi y suivre en filigrane une histoire du Séminaire d'Analyse, maintenant appelé  Séminaire d'Analyse et de Géométrie, et de l'équipe qui l'a animé.

Les liens ci-dessous pointent vers diverses photos de P. Lelong prises  lors d'événements ou de rencontres scientifiques.