Séminaires : Séminaire d'Algèbre

Equipe(s) : gr,
Responsables :J. Alev, D. Hernandez, B. Keller, Th. Levasseur, et S. Morier-Genoud.
Email des responsables : Jacques Alev <jacques.alev@univ-reims.fr>, David Hernandez <david.hernandez@imj-prg.fr>, Bernhard Keller <bernhard.keller@imj-prg.fr>, Thierry Levasseur <Thierry.Levasseur@univ-brest.fr>, Sophie Morier-Genoud <sophie.morier-genoud@imj-prg.fr>
Salle : à distance / remote
Adresse :IHP
Description

Depuis le 23 mars 2020, le séminaire se tient à distance. Pour les liens et mots de passe, merci de contacter l'un des organisateurs ou de souscrire à la liste de diffusion https://listes.math.cnrs.fr/wws/info/paris-algebra-seminar. L'information nécessaire sera envoyée par courrier électronique peu avant chaque exposé. Les notes et transparents sont disponibles ici.

 

Since March 23, 2020, the seminar has been taking place remotely. For the links and passwords, please contact one of the organizers or

subscribe to the mailing list at https://listes.math.cnrs.fr/wws/info/paris-algebra-seminar. The connexion information will be emailed shortly before each talk. Slides and notes are available here.

 


Orateur(s) Florent SCHAFFHAUSER - Bogota,
Titre La correspondance de Narasimhan et Seshadri pour les fibrés réels et quaternioniques
Date20/01/2014
Horaire14:00 à 15:00
Diffusion
RésumeCe travail comporte deux parties. Dans une première partie, nous expliquons comment construire, à l'aide de notions classiques de théorie de jauge, des espaces de modules pour les fibrés vectoriels algébriques sur une courbe définie sur le corps des réels. Les techniques utilisées permettent de construire également des espaces de modules pour les fibrés vectoriels quaternioniques, qui apparaissent de manière naturelle lorsque l'on s'intéresse au problème des modules pour les fibrés réels. Dans une seconde partie, nous étudions ce qu'il advient dans ce contexte de la correspondance de Narasimhan et Seshadri et nous en déduisons une démonstration simple du fait que les espaces de modules construits au point précédent sont non vides lorsque la courbe de base possède des points réels. Les variétés de représentations de groupes fondamentaux obtenues dans la deuxième partie présentent de fortes analogies avec l'espace de Teichmüller d'une courbe algébrique réelle.
Salleà distance / remote
AdresseIHP
© IMJ-PRG