Séminaire Groupes, Représentations et Géométrie

salle 1016, 1er étage, Bâtiment Sophie Germain, 8 place Aurélie Nemours, 75013 Paris

Organisateurs : , , , , , , , et .

Page répertoriée sur l'AdM à partir de l'IMJ-PRG

Affiche du mois actuel   ( serrée   plus serrée   encore plus serrée)

Affichage avec MathJax



Vendredi 7 juin 2019 à 14h00

Anthony JOSEPH (Weizmann Institute of Science), Les semi-invariants cachés pour les biparaboliques presque Frobenius. image d'un calendrier
[Soit a l'algèbre de Lie d'un groupe algébrique connexe A. Il est rare que l'algèbre des ``semi-invariants'' SY(a) soit polynomiale. Cependant c'est le cas si a est Frobenius, c'est à dire si a* contient une A-orbite dense. Dans ce cas, Ooms a récemment démontré (2012) que les générateurs sont les facteurs irréductibles du Pfaffien déduit du produit de Lie sur a. Cependant ça ne donne guère d'information sur les générateurs ni même sur leurs poids.
Dans le cas d'une biparabolique de Frobenius on peut calculer les poids des générateurs à un facteur 2 près. Autrement dit il peut exister des générateurs cachés qui sont les racines carrées. Ici on démontre leur existence en passant par les générateurs d'une algèbre biparabolique presque Frobenius de type A.]



Vendredi 14 juin 2019 à 14h00

Linyuan LIU (IMJ-PRG), Cohomologie des fibrés en droites sur G/B en caractéristique positive. image d'un calendrier
[Soit G un groupe algébrique semi-simple sur un corps k algébriquement clos de caractéristique positive et soit B un sous-groupe de Borel. La cohomologie des fibrés en droites G-équivariants sur G/B induits par des caractères de B sont des objets importants dans la théorie des représentations de G. Dans cet exposé, je vais commencer par rappeler des résultats à leur sujet, dus à Kempf, Griffith, Andersen, Jantzen, Kuhne-Hausmann, Irving, Doty, Sullivan, Donkin, etc. Ensuite, je vais présenter les nouveaux résultats pour G = SL3 obtenus dans ma thèse. Plus précisément, j’ai montré l’existence de deux filtrations de Hi(G/B,μ). La première existe pour i = 1, 2 et μ dans la région de Griffith ; la deuxième, qui généralise la p-filtration introduite par Jantzen, existe pour tout i et pour tout μ.]



Vendredi 21 juin 2019 à 14h00

Leonardo PATIMO (Albert-Ludwigs-Universität Freiburg), Dyck partitions and the intersection cohomology of Schubert varieties. image d'un calendrier
[The cohomology of Schubert varieties is a very classical object of study, and we can understand it thoroughly thanks to a crucial tool: its Schubert basis. From a representation theory point of view, it is often more natural to look instead at the intersection cohomology of this varieties. However, understanding the intersection cohomology is in general a much more difficult task.
In this talk we will focus on Schubert varieties inside Grassmannians, which have many special features among Schubert varieties. The related Kazhdan-Lusztig polynomials, in fact, can be realized combinatorially: we can compute them by counting certain Dyck partitions. In this talk we will explain how, by ``lifting'' the rich combinatorics of this Dyck partitions to the category of singular Soergel bimodules we are able to extend the Schubert basis to a basis of the intersection cohomology.]



Vendredi 28 juin 2019 à 14h00

Reda CHANEB (IMJ-PRG).


Pas d'exposé encore prévu pour le mois de juillet.
Contact :


Groupes, représentations et géométrie.
Dernière modification : le 14/06/2019

XHTML 1.0