Logo IMJ-PRG
Sorbonne Université CNRS Paris Diderot

Le travail sur écran


Le travail sur écran est un risque non négligeable compte tenu du nombre croissant de personnes concernées et des durées d’exposition que cela représente. Il est donc nécessaire de s’en préoccuper.

Le travail sur écran génère des contraintes visuelles, posturales et mentales. L’oeil doit s’adapter aux caractéristique de l’image, à l’alternance fond d’écran/document et aux distances écran-documents. Par ailleurs l’intensité de la lumière ambiante est un facteur environnemental à prendre en compte.

L’équipement technique et environnemental doivent être adaptés, et ne pas hésiter à faire des pauses de quelques minutes, changer d’activité ou faire des exercices physiques.

Les études montrent que la distance œil écran est plus courte, la tête est plus inclinée, le cou plus fléchi, le tronc plus penché en avant ; en conséquence, la charge des muscles extenseurs du cou est plus importantes.

La charge mentale peut être génératrice de stress. Elle est très complexe et liée à un certain nombre de facteurs : ergonomie du logiciel, insertion de l’outil informatique dans l’organisation du travail, l’organisation du travail, difficultés liées au changement de nouveaux système...