IMJ-PRG
IMJ-PRG CNRS - UPMC - Paris Diderot

Décès d’Etienne Blanchard

Étienne Blanchard 1968-2018

(chargé de recherches dans l’équipe d’algèbres d’opérateurs)

Etienne Blanchard est né en 1968 à Cambrai.
Après ses classes préparatoires au Lycée Louis-le-Grand, il a intégré l’ENS Ulm en 1988. Il a soutenu sa thèse à l’université Paris 7 en novembre 1993 sous la direction de Georges Skandalis et a aussitôt été recruté au CNRS. Après deux ans de coopération à Heidelberg, il s’est installé à Marseille - à l’IML où il a soutenu son habilitation en juin 2000. Il a rejoint l’IMJ et l’équipe Algèbres d’opérateurs en 2001 et a dirigé l’équipe de 2004 à 2012.

Les travaux d’Etienne ont beaucoup porté sur les champs d’algèbres d’opérateurs. Dans les années qui ont suivi sa thèse, il a étudié les C*-algèbres de Hopf ainsi qu’un certain nombre de déformations quantiques de groupes en tant que champs d’algèbres au dessus du paramètre de déformation.

Ses travaux l’ont conduit à se poser diverses questions sur les champs de C*-algèbres, travaillant seul ou en collaboration avec de nombreux mathématiciens comme K. Dykema, E. Kirchberg, M. Rørdam, S. Wassermann… Entre autres, il a étudié le produit tensoriel de tels champs ; il s’est attaqué au problème de classification de champs C*-algèbres simples, généralisant dans un très joli travail le cas des C*-algèbres simples au cadre des champs de C*-algèbres ; il a réalisé une série importante de contributions sur les questions du type : étant donné un champ de C*-algèbres dont la fibre a une propriété, que peut-on dire sur le champ lui-même. En particulier, il a étudié le cas où la fibre est exacte, ou isomorphe à l’algèbre de Cuntz O-infinie…Il a également dirigé la thèse d’Amaury Freslon, de 2010 à 2013.

Très peu de temps après sa thèse, Etienne a eu les premières attaques de sclérose en plaques. Il a été impressionnant dans sa lutte contre la maladie, faisant preuve d’une combativité et d’une bonne humeur incroyables, et a réussi malgré cela à produire une oeuvre scientifique d’un très haut niveau. Beaucoup de ses collègues, en France et à l’étranger, garderont longtemps en mémoire sa simplicité, son humour, son enthousiasme, son courage et son énergie, toujours positive.

Etienne s’est éteint le mardi 10 avril après un combat sans relâche contre la maladie. Ses obsèques se dérouleront le lundi 16 avril à 14h en l’église Notre Dame de Vincennes. Les personnes souhaitant faire un geste en sa mémoire sont invités par sa famille à faire un don à une association soutenant la recherche sur la sclérose en plaques.

(Note rédigée par Georges Skandalis et Stéphane Vassout.)

INTRANET

WEBMAIL imj-prg.fr

MENTIONS LEGALES