Logo IMJ-PRG
CNRS Paris Diderot Sorbonne Université

Marie-Paule Malliavin (1935-2019)

25 septembre 2019



Après avoir soutenu sa thèse en 1965, Marie-Paule Malliavin est devenue Maître de Conférences à l’Université de Caen, puis nommée Professeur à l’Université Pierre et Marie Curie à Paris où elle est restée jusqu’à sa retraite.
Par un enseignement dévoué elle a formé en mathématiques plusieurs générations en les amenant jusqu’à l’Agrégation et parfois à une thèse de doctorat suivie de recherche au niveau international.
Elle a écrit plusieurs livres d’enseignement ; ceux qui traitent de l’algèbre commutative et de la théorie des représentations des groupes finis sont des références essentielles.

Elle a eu plusieurs élèves en thèse qui se rappellent encore de son écoute, rigoureuse et patiente, de ses idées souvent originales pour appréhender la portée et l’applicabilité de leurs recherches. Elle les aidait ainsi à trouver leur propre voie en les accompagnant aussi longtemps que nécessaire.
Elle avait un sens très aigu pour déceler et reconnaître des talents non seulement en France mais également au niveau international.

Elle était spécialiste en algèbre commutative au début de sa carrière, puis en algèbre non-commutative à l’époque où se sont développés d’abord les algèbres enveloppantes puis les groupes quantiques. Elle a par ailleurs collaboré à plusieurs reprises avec son mari, Paul Malliavin, en particulier dans l’étude des mesures sur les groupes de dimension infinie.
Ses cours de recherche s’efforçaient d’inclure les résultats les plus récents, qu’elle suivait par ses nombreux contacts internationaux. Elle avait beaucoup d’amis-collègues aux Etats-Unis, Canada, Maroc, et bien sûr en Europe, qu’elle accueillait souvent à Paris. Elle a participé à maints programmes de recherche internationaux où elle assurait d’importantes fonctions administratives. Ainsi, le programme avec le Maroc qui a duré une dizaine d’années a été l’occasion de nombreux séjours de formation de jeunes mathématiciens marocains en France.

Marie-Paule Malliavin a été éditeur dans des revues internationales de recherche de haut niveau. Elle a également assuré le fonctionnement du Séminaire d’Algèbre à l’Institut Henri Poincaré en prenant la suite du feu Professeur Paul Dubreil, et ce pendant un demi-siècle ! Elle en avait fait une tribune et un lieu de rencontre, où se sont exprimés de nombreux mathématiciens, du plus jeune au plus émérite. Les comptes rendus publiés de ces exposés, dans les célèbres volumes du << Séminaire Malliavin >>, sont bien souvent des références dans les recherches les plus actuelles. Durant ces années, plusieurs générations de jeunes chercheurs ont participé à ce séminaire, y développant ou approfondissant leur connaissance de la recherche en algèbre. Soucieuse de l’importance de la transmission et du renouvellement des générations, elle a œuvré pour que ce séminaire soit confié à de très actifs jeunes mathématicien(ne)s.

Note rédigée par Jacques Alev et Thierry Levasseur