Séminaires : Séminaire Histoire des sciences mathématiques

Equipe(s) : hsm,
Responsables :
Email des responsables : catherine.goldstein@imj-prg.fr
Salle : salle 413 - couloir 15-16
Adresse :Campus Pierre et Marie Curie
Description

Le 2ème et/ou le 4e mercredi du mois à 14h


Orateur(s) David Aubin - IMJ-PRG, Paris 6,
Titre Le Spectacle du ciel: la culture publique d’observation astronomique, 1780-1880
Date11/05/2016
Horaire11:00 à 13:00
Diffusion
RésumeDans une étude récente, j’ai cherché à comprendre la façon dont le ciel est devenu un objet d’observation populaire à Paris, comme en témoigne la fondation de l’Observatoire populaire du Trocadéro en 1880. Dans ce but, je me suis penché sur différents aspects de la culture publique d’observation astronomique dans le siècle précédent cette fondation. Avant 1780, le spectacle du ciel est une métaphore largement mobilisée, mais il n’y a peu que très peu de spectateurs. Entre 1780 et 1810, la pratique d’observation populaire commence à prendre forme par le biais des cours publics, des globes et des planétaires, et des télescopes, mais on n’y accorde assez peu d’importance sauf comme moyen de comprendre le système copernicien. Des années 1810 aux années 1840, plusieurs cours publics rencontrent un succès indéniables autour de planétaires relativement bon marché, une pratique qui a un impact peu connu sur les cours public plus connus d’Arago ou de Comte. A partir des années 1850, les lunettes astronomiques sur les places publiques à Paris acquièrent une relativement bonne réputation et leur présence devient plus visible dans les sources. C’est sur cette base que se développe une culture valorisant l’observation amateur du ciel qui mène, entre autres, à l’ouverture de l’observatoire du Trocadéro. En regard de cette histoire, les controverses qui accompagnent son existence mouvementée prennent ainsi une signification beaucoup plus claire. Une véritable épistémologie tacite de l’observation populaire prend forme et demeure objet de débats.
Sallesalle 413 - couloir 15-16
AdresseCampus Pierre et Marie Curie
© IMJ-PRG