Séminaires : Séminaire de Géométrie

Equipe(s) : gd,
Responsables :L. Hauswirth, P. Laurain, R. Souam, E. Toubiana
Email des responsables :
Salle : https://bbb-front.math.univ-paris-diderot.fr/recherche/pau-6ha-of4-mea
Adresse :Sophie Germain
Description

Archive avant 2014

Hébergé par le projet Géométrie et Dynamique de l’IMJ-PRG

 

 


Orateur(s) Marc SORET - Tours,
Titre Noeuds de Lissajous et de Fourier
Date23/05/2016
Horaire13:30 à 15:00
Diffusion
RésumeLes noeuds de Fourier sont des courbes plongées fermées dont les fonctions coordonnées sont des sommes de Fourier finies. Les noeuds de Lissajous -cf. par exemple [1] : M. Bogle, J. Hearst, V.F.R. Jones et L. Stoilov (1994)- sont les plus simples : chaque fonction coordonnée est formée d’un seul terme : les noeuds de Lissajous sont des noeuds de Fourier de type (1,1,1).
Mais toute classe d’isotopie de noeuds ne peut pas être représenté par un noeud de Lissajous (cf. [1]) Par contre toute classe K admet comme représentant un noeud de Fourier de type (1,1, n_K) -cf. K. Kauffman (1998).
Il a été conjecturé que n_K peut être choisi indépendamment de K et même qu’on peut choisir n_K =2 comme le suggère des calculs sur ordinateur (cf. Boocher, Daigle, Hoste W. Zheng, (2009)).
C’est ce que nous démontrons : Tout noeud de R3 est isotope à un noeud de Fourier

Sallehttps://bbb-front.math.univ-paris-diderot.fr/recherche/pau-6ha-of4-mea
AdresseSophie Germain
© IMJ-PRG