Séminaires : Séminaire de Topologie LAGA/IMJ-PRG

Equipe(s) : tga,
Responsables :Catherine Gille, Geoffroy Horel et Najib Idrissi
Email des responsables :
Salle : 1016
Adresse :Sophie Germain
Description

Un plan d’accès est disponible ici.

Pour vous inscrire à la liste de diffusion du séminaire, veuillez vous rendre à cette adresse.

L'université étant actuellement fermée, le séminaire a lieu en ligne. Pour y assister, rendez-vous sur cette page. Pas besoin d'installer un logiciel ; tout passe par le navigateur. La salle sera ouverte un quart d'heure avant le séminaire. Quand vous rejoignez la salle, pensez à choisir l'option « microphone », quitte à vous mettre en sourdine immédiatement : si vous choisissez le mode « écoute seule », vous ne pourrez pas activer votre microphone plus tard et vous ne pourrez poser des questions que par texte.

Le séminaire est actuellement mutualisé entre l'équipe Topologie Algébrique du LAGA (org. : Geoffroy Horel) et l'équipe Topologie & Géométrique Algébriques de l'IMJ-PRG (org. : Catherine Gille et Najib Idrissi).


Orateur(s) Cristina Palmer-Anghel - University of Oxford,
Titre Modèles topologiques pour les $U_q(sl(2))$-invariants quantiques à partir des traces topologiques
Date28/01/2020
Horaire10:30 à 11:30
Diffusion
Résume

La théorie des invariants quantiques a commencé avec le polynôme de Jones. Après ça, Reshetikhin et Turaev ont introduit une construction algébrique qui commence par un groupe quantique et donne des invariants pour les noeuds. Dans ce contexte, si on commence par les représentations génériques de U q (sl(2)), on obtient la suite des polynômes de Jones coloriés. D’autre part, le même groupe quantique aux racines d’unité donne la suite des invariants non semi-simples d’Alexander coloriés (ADO). Le but de cet exposé c’est de faire un lien entre la théorie des représentations, qui est à la base de la construction au-dessus, et la topologie. D’un côté, on va donner des modèles topologiques pour ces invariants quantiques, comme des intersections gradués entre classes d’homologie dans des revêtements des espaces de configurations. Nos outils sont les suites de représentations homologiques du groupe de tresses introduites par R. Lawrence. De l’autre côté, nous présentons ces invariants dans un contexte plus general qui utilise que la topologie. On introduira la notion de trace topologique, et la methode qui permet d’obtenir des invariants pour les noeuds à partir de ça.

Salle1016
AdresseSophie Germain
© IMJ-PRG