Séminaire de géométrie algébrique

Le jeudi à 14h.
septembre-décembre ENS, janvier-février Sophie Germain, mars-juin Jussieu

45 rue d'Ulm, Paris 5è (salle W) ou 4 place Jussieu, Paris 5e ou Bat Sophie Germain, av de France
Pour recevoir le programme du séminaire par courrier
électronique, inscrivez vous à cette adresse:
https://listes.services.cnrs.fr/wws/info/sem-ga.paris

Archives des années précédentes Visitez le site de l'Agenda des Conférences en Mathématiques

Avril 2018 Affiche

05/04/2018 14h00 (5-02) Jussieu 15-25 Stefan Schreieder, Munich
Stably irrational hypersurfaces of small slopes
We show that a very general complex projective hypersurface in P^{N+1} of degree at least log_2N +2 is not stably rational. The same statement holds over any uncountable field of characteristic p>>N.

12/04/2018 14h (40+30) (5-02) Jussieu 15-25 Chenyang Xu, Beijing
Volume and stability of singularities
One guiding principle for the class of kawamata log terminal (klt) singularities is that it is the local analogue of Fano varieties. In this talk, I will discuss our work (joint with Chi Li) on establishing an algebraic stability theory, which is the analogue to the K-stability of Fano varieties, for a klt singularity. This is achieved by using Chi Li’s definition of normalised volumes on the ’non-archimedean link'. The conjectural picture can be considered as a purely local construction which algebrizes the metric tangent cone in complex geometry. As an application, we solve Donaldson-Sun’s conjecture.

Mai 2018 Affiche

17/05/2018 14h00 (5-02) Jussieu 15-25 Olivier Benoist, ENS
Sur la conjecture de Hodge entière réelle (1)
17/05/2018 15h15 (5-02) Jussieu 15-25 Olivier Wittenberg, ENS
Sur la conjecture de Hodge entière réelle (2)
Nous formulons un analogue de la conjecture de Hodge entière pour les variétés réelles. Comme dans le cas complexe, la conjecture de Hodge entière réelle peut tomber en défaut mais est plausible pour les 1-cycles sur les variétés dont la géométrie est assez simple (variétés rationnellement connexes, solides uniréglés). Son étude nous permet d'obtenir de nouveaux résultats portant sur des propriétés classiques (algébricité de l'homologie du lieu réel, approximation de lacets par des courbes algébriques) ou moins classiques (existence d'une courbe réelle de genre pair).

24/05/2018 14h00 (5-02) Jussieu 15-25 Nicolas Perrin, Versailles
(à préciser)