CNRS Paris Diderot Sorbonne Université

L’après-midi de l’équipe, le 10/03/2022

Programme de l’après-midi de l’équipe AA, le 10/03/2022

En salle 15.16.413

16h-17h30 : Exposés des post-doctorants de l’équipe (titres et résumés plus bas)
16h00 – 16h40 Erman Cineli16h50 – 17h30 Marvin Hahn
17h40 – 18h : Réunion de l’équipe

À partir de 18h15 : pot dans la salle de convivialité

Résumés des exposés :
Erman Cineli 
Title: Topological entropy of Hamiltonian diffeomorphisms: a persistence homology and Floer theory perspective

Abstract: In this talk I will introduce barcode entropy and discuss its connections to topological entropy. The barcode entropy is a Floer-theoretic invariant of a compactly supported Hamiltonian diffeomorphism, measuring, roughly speaking, the exponential growth under iterations of the number of not-too-short bars in the barcode of the Floer complex. The topological entropy bounds from above the barcode entropy and, conversely, the barcode entropy is bounded from below by the topological entropy of any hyperbolic locally maximal invariant set. As a consequence, the two quantities are equal for Hamiltonian diffeomorphisms of closed surfaces. The talk is based on a joint work with Viktor Ginzburg and Basak Gurel.

Marvin Hahn 
Title: Quasimodularity of weighted Hurwitz numbers
Abstract: Hurwitz numbers enumerate branched mophisms between Riemann surfaces with fixed numerical data. When the target surface is an elliptic curve, these enumerative invariants are intimately related to mirror symmetry, which e.g. predicts a quasimodular structure of the generating series of elliptic Hurwitz numbers. This prediction was confirmed in seminal work of Dijkgraaf in 1995. In the past years, several variants of Hurwitz numbers were introduced that arise in various different contexts, e.g. monotone Hurwitz numbers in random matrix theory or strictly monotone Hurwitz numbers in the theory of Grothendieck dessins d’enfants. Recently, in work of Guay-Paquet and Harnard a unified framework for these different variants was introduced under the name of weighted Hurwitz numbers. Here the idea is to consider a Hurwitz numbers-like enumeration that depends on a weight function. For different choices of this weight function, weighted Hurwitz numbers specialise to essentially all known variants of Hurwitz numbers. In this talk, we present results regarding the structure of elliptic Hurwitz numbers. In particular, we generalise Dijkgraaf’s work to this case and derive a quasimodular structure of generating series. Our methods heavily rely on tropical geometry. This talk is based on a joint work in progress with Danilo Lewanski and Jonas Wahl.


Journée de rentrée, le 21/10/2021 

Programme de la journée de rentrée de l’équipe AA, le 21/10/2021 


En salle 15.16.413


15h-17h20 : Exposés des post-doctorants de l’équipe (titres et résumés plus bas)

15h-15h40 : Dusan Joksimovic

15h50-16h30 : Bernhard Reinke

16h40-17h20 : Jinhe Ye

17h30-18h : Réunion de l’équipe


À partir de 18h15 : pot sous la barre 24-25 niveau Jussieu


Résumés des exposés :


Dusan Joksimovic
Title : No symplectic-Lipschitz structures on $S^{2n \geq 4}$

Abstract: One of the central questions in $C^0$-symplectic geometry is whether spheres (of dimension at least 4) admit symplectic topological atlas (i.e. atlas whose transition functions are symplectic homeomorphisms). In this talk, we will prove that the answer is « no » if we replace the word « topological » with « Lipschitz ». More precisely, we will prove that every closed symplectic-Lipschitz manifold has non-vanishing even degree cohomology groups with real coefficients. The proof is based on the fact that one can define analogs of differential forms and de Rham complex on Lipschitz manifolds which share similar properties as in the smooth setting.

Bernhard Reinke
Title : Connections between complex dynamics and algebra


Abstract: Complex dynamics and algebra are deeply connected. I will present two examples of their connection: the dynamics of root-finding methods, and iterated monodromy groups of transcendental maps.

Finding roots of a polynomial is a fundamental numerical problem. Many root-finding methods, such as the Newton’s method or the Weierstrass/Durand-Kerner method can be understood as complex dynamical systems. I will sketch how computer algebraic tools were used to show that the Weierstrass method is not generally convergent.

Iterated monodromy groups are self-similar groups associated to partial self-coverings. I will give an overview of iterated monodromy groups of post-singularly finite entire transcendental functions. These groups act self-similarly on a regular rooted tree, but in contrast to IMGs of rational functions, every vertex of the tree has countably infinite degree.

I will discuss the similarities and differences of IMGs of entire transcendental functions and of polynomials, in particular in the direction of amenability.

Jinhe Ye

Title : Curve-excluding fields 

Abstract : Consider the class of fields with Char(K)=0 and x^4+y^4=1 has only 4 solutions in K, we show that this class has a model companion, which we denote by CXF, curve-excluding fields. Curve-excluding fields provides examples to various questions. Model theoretically, they are model complete and algebraically bounded. Field theoretically, they are not large. This answers a question of Junker and Macintyre negatively. Joint work with Will Johnson and Erik Walsberg.


Journée de fin d’année, jeudi 1er juillet

Amphi 24

14h-16h : Exposés courts des doctorants de l’équipe (titres plus bas)

16h-17h : réunion de fin d’année de l’équipe

À partir de 17h : pot dans le patio de l’amphi 24

14h-14h15 Antoine Toussaint

Orientations complexes des surfaces algébriques réelles

14h15-14h30 Flavien Grycan-Gérard

Entropie polynomiale des systèmes intégrables hamiltoniens à singularités modérées

14h30-14h45 Perla Azzi

Distance aux strates d’isotropie appliquée à l’espace des tenseurs d’élasticité

14h45-15h Thibaut Mazuir

Algèbre supérieure de la théorie de Morse

15h-15h15 Mahya Mehrabdollahei

Les mesures de Mahler d’une famille de polynômes exacts

15h15-15h30 An Khuong Doan

Equivariant (derived) deformations of algebraic schemes and of complex compact manifolds

15h30-15h45 Benoît Joly

Codes barres d’homéomorphismes hamiltoniens de surfaces


Journée de rentrée, le 20/02/2020

Programme de la journée de rentrée de l’équipe AA, le 20/02/2020

En salle 15.25.502

15h30-16h10, Sébastien Biebler (IMJ-PRG)

Domaines errants en dynamique holomorphe (en commun avec Pierre Berger)

16h10-16h50, Yanqiao Ding (IMJ-PRG/Zhengzhou University)

Welschinger invariants and degeneration technique

16h50-17h30, Alban Quadrat (IMJ-PRG/INRIA)

Quelques résultats effectifs de la théorie des D-modules algébriques

17h30-18h, réunion d’équipe

En salle 15.16.417

18h15 – pot de l’équipe

Résumés des exposés

Sébastien Biebler

Titre : Domaines errants en dynamique holomorphe (en commun avec Pierre Berger)

Résumé : Pour une application holomorphe f : M→M d’une variété complexe M, on peut définir son ensemble de Fatou comme l’ensemble des points z∈M tels que la suite (f^n)_n des itérées de f est normale dans un voisinage de z. En particulier, c’est un ouvert, et c’est le lieu où la dynamique garde le même comportement en variant un peu les conditions initiales. A l’inverse, l’ensemble de Julia de f, défini comme le complémentaire de l’ensemble de Fatou, est le lieu où la dynamique peut changer drastiquement de comportement en variant les conditions initiales.

Je commencerai par rappeler un important résultat de Sullivan : en dynamique holomorphe en une variable, toute composante connexe de l’ensemble de Fatou d’une application rationnelle est envoyée en un temps fini sur une composante périodique. En particulier, comme ces dernières ont été classifiées, on comprend parfaitement la dynamique sur l’ensemble de Fatou.

Dans un second temps, je présenterai un travail récent en commun avec Pierre Berger où nous montrons que cette propriété n’est plus vraie en dimension supérieure pour des automorphismes polynomiaux de C^2.

Yanqiao Ding

Titre : Welschinger invariants and degeneration technique

Résumé : The Welschinger invariant provides a lower bound for the number of real irreducible rational curves in a given divisor class and passing through a set of real points in del Pezzo surfaces. In this talk, I will explain some computations of Welschinger invariants using a degeneration technique.

Alban Quadrat

Titre : Quelques résultats effectifs de la théorie des D-modules algébriques

Résumé : Le but de cet exposé est de montrer quelques résultats effectifs obtenus récemment dans l’étude des D-modules algébriques (modules sur des algèbres de Weyl, c-à-d sur des algèbres d’opérateurs différentiels à coefficients polynomiaux).

En particulier, en nous basant sur des méthodes de calcul formel (bases de Gröbner ou bases de Janet, théorie de l’élimination différentielle, etc.), nous étudierons le calcul effectif de la filtration d’un D-module par le grade, ainsi que la caractérisation effective de certaines propriétés des modules (avec torsion, sans torsion, réflexive, projective, stablement libre, libre). Nous illustrerons ces résultats en expliquant leurs intérêts en théorie mathématique des systèmes. Finalement, nous montrerons comment les implantations de ces résultats peuvent améliorer le solveur différentiel de Maple.

Finalement, en fonction du temps, nous évoquerons des versions effectives de théorèmes de Stafford obtenus pour les algèbres de Weyl (calcul de deux générateurs des idéaux, calcul d’éléments unimodulaires de D-modules, lemme de Swan, splitting-off de Serre, cancellation theorem de Bass).


Décès de Daniel Pecker

Notre collègue Daniel Pecker est décédé le samedi 14 septembre 2019, des suites d’une longue maladie, dans sa soixante-dixième année.

Daniel Pecker a été Maître de Conférences à l’Université Pierre et Marie Curie de 1986 à 2014, puis membre bénévole de l’IMJ-PRG. Il était membre de l’équipe Analyse Algébrique et membre associé de l’équipe-projet Ouragan.

Daniel Pecker était spécialiste de géométrie algébrique réelle. Il s’intéressait depuis quelques années aux représentations polynomiales des nœuds. Citons en particulier sa démonstration d’une conjecture de V. F. R. Jones : Il existe un corps convexe B tel que tout nœud soit isotope à une trajectoire de billard dans B [Pecker, 2012].


Journée de l’équipe 2018


Le 8 octobre 2018. La journée de l’équipe aura lieu en salle 15-25-502.

Programme :
16h30-17h10 : Exposé de Jean-Baptiste Teyssier.
17h15-17h55 : Exposé de Juho Leppänen.
18h00-18h10 : Point sur les finances de l’équipe.
18h30 : Pot en 15.16.417 !

Titres et résumés :

Jean-Baptiste Teyssier
Titre : Phénomène de Stokes et géométrie algébrique
Résumé : Dans cet exposé, on introduira le phénomène de Stokes pour les systèmes différentiels. Dans un second temps, on expliquera comment une conjecture de Deligne sur les représentations du groupe fondamental d’une variété sur un corps fini a suggéré la construction d’une variété algébrique paramétrant les données de Stokes des systèmes différentiels.

Juho Leppänen
Titre : Quasistatic dynamical systems
Résumé : Quasistatic dynamical systems (QDS), introduced by Dobbs and Stenlund in 2015, model dynamics that slowly transform over time due to external influences. They are generalizations of conventional dynamical systems and belong to the realm of deterministic non-equilibrium processes.


Conférences 2018


Une conférence en l’honneur de Pierre Schapira du 9 au 11 avril 2018 à l’IHP (Paris)

et une autre en l’honneur de François Loeser du 28 mai au 1er juin 2018 à Banyuls-sur-Mer


Journée de l’équipe 2017


Le 9 octobre 2017. La journée de l’équipe aura lieu en salle 15-16-413.

*Programme :*

16h00 : Présentation du budget par Viviane Baladi notre responsable d’équipe,
16h15-17h00 : Exposé de Lorenzo Fantini,
17h00-17h45 : Exposé de Shu Shen,
18h00 : Pot !

*Titres et résumés :*

/Lorenzo Fantini :/
Titre : Espaces de Berkovich et singularités.
Résumé : J’illustrerai à travers de quelques exemples le rôle joué par les valuations dans l’étude des singularités et de leurs résolutions. Dans ce cadre, la théorie des espaces analytiques non archimédiens à la Berkovich se montre souvent fructueuse.

/Shu Shen :/
Titre : Torsion analytique et la fonction zêta dynamique
Résumé : Dans mon exposé, j’explique la preuve de la conjecture de Fried sur l’espace localement symétrique qui affirme une égalité entre la torsion analytique et la valeur en zéro de la fonction zêta dynamique de Ruelle.


Jean-Jacques Risler 1940-2016

Jean-Jacques Risler nous a malheureusement quittés ce 17 février 2016.
Un texte a été écrit en sa mémoire :




© IMJ-PRG